Publié par : Archeologiesubaquatique | mars 6, 2012

L’épave d’Ulu Burun : une fouille exemplaire

L’épave d’Ulu Burun est l’un des aboutissements les plus spectaculaires de l’évolution des objectifs scientifiques dans la seconde moitié du XXème siècle. En effet l’épave fut découverte par Mehmet Cakir en 1982 qui est un pêcheur d’éponges. Il est donc ce que l’on appelle dans le jargon scientifique « l’inventeur ». Le bateau se trouve au large de la côte sud-ouest de l’actuelle Turquie. Et plus exactement près de la ville de Kas et de Bodrum qui est le centre des opérations de L’Institute of Nautical Archaeology en Turquie dont le vice-président est Cemal Pulak. Ce dernier est également le chef des opérations pour la fouille d’Ulu Burun qui eut lieu durant plusieurs campagnes successives entre 1984 et 1994. L’équipe de recherche est composée d’éminents professeurs comme George Bass (PHD of Classical Archaeology, Pennsylvania UNI) provenant majoritairement de l’INA of Texas University.

En 1998 Cemal Pulak a écrit un article de synthèse concernant l’avancée des recherches post-fouilles. Ce qui est intéressant c’est de constater l’écart entre les objectifs scientifiques du XIXème et de la première moitié du XXème siècle. L’exemple qui peut paraitre le plus significatif reste celui de l’étude des amphores cananéennes. Les fouilles plus anciennes et les études de la céramique s’attachaient à créer des critères typologiques à partir de caractéristiques comme le style, la composition de la pâte. L’équipe de recherche a ici décidé de faire des prélèvements sur les parois de certaines amphores en vue d’analyses physico-chimiques. Celles-ci ont permis de déterminer la nature du contenu, de la résine de térébenthine pour éviter que le vin ne fermente, au lieu d’analyser uniquement le contenant. On a ainsi compris que ce qui importait dans ces exportations massives, ce n’était non pas ce type d’amphore mais plutôt ce qu’il y avait à l’intérieur.

La lecture de cet article peut paraitre longue et laborieuse, mais elle permet d’avoir un autre regard sur les fouilles subaquatiques et de comprendre les enjeux actuels.

Pour plus d’images consultez notre galerie Flickr et l’album « Ulu Burun »

Vidéo amateur hébergée par Youtube montrant la reconstitution qui a été faite proche du site sous-marin d’Ulu Burun, lors d’une plongée.

Publicités

Responses

  1. […] https://archeologiesubaquatique.wordpress.com/2012/03/06/lepave-dulu-burun-une-fouille-exemplaire/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :